suivez-le-match-france-afrique-du-sud-en-direct-21h

 

 

Le XV de France a conclu sa tournée automnale par une nouvelle défaite contre les Boks sud-africains samedi soir au Stade de France. Après un tournoi des 6 nations loupé et une tournée de juin chez les blacks courageuse mais infructueuse, les bleus avaient l’occasion de se rassurer sur les 3 matchs de novembre. Il est l’heure de dresser un bilan de ces tests.

 

Du courage, du courage, du courage

Le moins que l’on puisse dire c’est que le programme de cette tournée était des plus chargé pour une équipe de France en manque de confiance. Jouer, en l’espace de 2 semaines, les deux meilleures équipes mondiales n’est pas une sinécure. Les Bleus n’ont pas eu de trous d’air sur ces matchs et c’est déjà rassurant. Dans un passé pas si lointain ils avaient quand même pris de belles roustes à domicile contre les monstres de l’hémisphère sud. Dans le combat ils ont réussi à se hisser au niveau des Blacks et des Boks. Si ce ne fut pas suffisant pour gagner, cela a malgré tout permis d’offrir une belle résistance.
Dans cette optique certains joueurs ont été précieux. Ainsi Pascal Papé et Thierry Dusautoir ont confirmé leur statut de cadre incontournable dans ce XV de France. Dans les bourre-pif et la violence, Papé a même réussi à aller plus loin que les Sud-Africains. Dans les rucks, il n’a cessé d’insulter, gifler ses adversaires sans être pénalisé, faisant même sortir de ses gonds le troisième ligne adverse. Une performance de haute volée !! Dans l’ensemble c’est toute l’équipe qui s’est mise au diapason.

 

Pas simplement des petites erreurs

S’il n’y a rien à redire sur l’état d’esprit, en revanche on ne peut pas nier que nous n’avons pas le niveau technique voire même physique pour rivaliser contre les mecs du sud. Le problème n’est pas le même que vous preniez les blacks ou les boks. Contre les Néo-Zélandais il y’a deux semaines, nous avons pu nous rendre compte à quel point l’approximation coûte cher. Un coup de pied manqué suivi d’une montée défensive désordonnée et c’est la sanction. Aujourd’hui les bleus ne sont pas en mesure de les inquiéter. Personne n’est capable d’occuper le terrain efficacement au pied et il faut rivaliser de miracle pour franchir leur ligne défensive. Concernant les sudafs, le XV de France a été bouffé physiquement. Sans un arbitrage vidéo venu d’ailleurs, ils auraient d’ailleurs beaucoup plus chargé. Ils ont perdu un nombre incalculable de ballon dans les rucks, ont énormément reculé sur les placages. Il a fallu attendre la fin du match et une baisse de régime des springbocks pour être dangereux. La différence entre les deux équipes samedi soir ne se limitait pas à de « petites erreurs » comme il a pu être déclaré, malheureusement pour les bleus.
Aujourd’hui les français n’ont pas les joueurs pour rivaliser. Sur les qualités individuelles ils sont largement inférieurs aux mecs en face c’est aussi simple que cela. Le XV tricolore fait ce qu’il peut avec ses moyens mais ne peut pas faire des miracles à chaque rencontre. De toute façon les miracles ne nous intéresse pas avant 2015.

 

Pour finir, une petite salve de ce qui a retenu notre attention sur ces 3 matchs.

Les Tops :

– L’arbitrage vidéo contre l’Afrique du Sud. Si le mec ne fait rien en février et mars il peut venir officier pendant le Tournoi ce sera un grand plaisir pour nous

– Putain on a gagné un match !

– Papé, Dusautoir, Kayser taille patron sur cette tournée

– Sofiane Guitoune rien que pour le fait d’avoir grandi à Vierzon, un vrai écorché vif

– Désormais plus personne ne se moque de Yoann Huget, faut dire qu’il se donne du mal le garçon

– Tomalolo en boxeur

 

Les Flops :

– Maestri en boxeur

– Le bilan comptable : 2 défaites en 3 matchs

– Il faut envoyer Franck Provost chez les tongiens. Ce n’est pas parce que tu viens d’une ile paumée que tu peux faire n’importe quoi avec tes cheveux.

– Les lancés en touche de Szarzewski…un ballon aurait été retrouvé dans le RER B.

– A-t-on vraiment trouvé une charnière ? Le dernier match permet d’en douter.

– Cette année nous n’aurons donc pas gagné contre les grosses nations du Sud…ni contre les grosses nations du nord.

– La moustache ridicule de Fabien Galthié



Le contenu vous a plu ? Aidez-nous en cliquant ci-dessous !