pastore

_

Ils l’ont fait. Dans une confrontation que l’on disait serrée, le PSG a pris une belle option pour la demie en s’imposant chez lui 3 buts à 1. Et le tout sans livrer le match du siècle. Avec la même envie et la même implication qu’en seconde période, il n’y aucune raison pour que les parisiens prennent la porte. Mais attention tout de même à ne pas se mettre en danger trop rapidement ou à laisser le ballon à Chelsea comme ce fût le cas pendant les 45 premières minutes.
Enfin bref, les notes.

_

PARIS
. Sirigu (5.5): Pas de parades folles à faire, peu mis à contribution à part dans les airs (pas son point fort) et un but encaissé sur pénalty. Pas grand chose à dire en fait.

_

. Jallet (7): Canal n’a pas hésité une seule seconde pour faire un focus « Jallet/Hazard = point faible/point fort ? » de très mauvais goût. Et Tof a répondu de la meilleure des manières en livrant un gros match sur son côté droit, tout en montées rageuses et en contrôle de Hazard. L’homme du match. Dans les mouilles de tout ceux qui ne veulent que des superstars.

_

. Alex (5.5): Pas franchement embêté par Schurrle puis Torres, le gros a passé une soirée assez tranquille, tout en passe avec les copains d’à côté.

_

. Thiago Silva (5): Un pénalty bêtement concédé face à son compatriote Oscar en voulant jouer sur l’anticipation. Pour le reste, rien à redire, le Monstre a fait son match.

_

. Maxwell (5): Un sale vent pris par Willian en seconde période, sinon match correct.

_

. Thiago Motta (5.5): Le plus malin. Je ne prend personne et j’attends que les potes fassent la récupération pour toucher des ballons et réorienter le jeu. Jamais pris au dépourvu et même pas fatigué.

_

. Verratti (4.5): Le talent et le génie sont là. Mais l’envie de jouer trop facile aussi. Sauf que l’entre-jeu des blues, c’est pas Cheyrou/Romao et que forcément à trop se la couler douce, on finit par se faire bousculer dans tout les sens avec des pertes de balle aussi connes que dangereuses. Remplacé par Cabaye.

_

. Matuidi (6): La classique. Il gratte les ballons, se bat, court dans tous les sens et se projette devant dès que l’occasion s’y prête. Après techniquement c’est toujours niveau district comme on a pu le voir sur les quelques centres qu’il a voulu distillé mais on veut bien lui pardonner face à la débauche d’efforts qu’il produit.

_

. Lavezzi (6.5): Le seul valable devant, il s’est tout de suite mis dans le sens de la marche avec ce magnifique enchainement contrôle-frappe sous la barre. Il avait des jambes de feu, dommage que les deux autres n’aient pas suivi. Remplacé par Pastore, toujours le meilleur joueur du monde comme le prouve son putain de putain de but.

_

. Cavani (4): A force de jouer sur un côté et d’enchainer les aides défensives, l’uruguayen en a oublié comment attaquer. Très moyen techniquement, il a su compenser par sa grinta habituelle. Mais ce n’est pas pour se transforer en Dirk Kuyt qu’il a été recruté.

_

. Ibrahimovic (4): La théorie se confirme et elle devient fâcheuse. Dès que ça se corse – c’est à dire dès qu’on joue des matches à fort enjeu – le Z passe au travers et livre une prestation insipide. Ca fait dix ans que ça dure quand même… Sorti sur blessure et remplacé par Lucas, le brésilien qui casse le plus de reins au monde. Et c’est peu dire que c’est une performance.

_

_

CHELSEA
. Cech (4.5): S’il ne peut rien sur la mine de Pocho, le second et troisième buts sont quand même bien pour lui. Pas à l’aise non plus dans le domaine aérien (un de ses points forts à lui), ce qui n’a pas rassuré son arrière-garde.

_

. Ivanovic (5): Avoir un tel corps de brute et enchainer les allers-retours avec ce qu’il faut de technique, ça tient du prodige. Un match solide du serbe même s’il n’a pas pu monter autant qu’il le voulait, trop occupé à suivre Lavezzi.

_

. Cahill – Terry (5): Les frères siamois se complètent toujours aussi bien, tout en défense debout pour mieux se sacrifier au sol au dernier moment comme sur la seule frappe d’Ibra qui valait le coup.

_

. Azpilicueta (5.5): Dire que les spécialistes du football ont passé leur temps à dire qu’Azpi était un énorme flop à l’OM… Il vous passe bien le bonjour, sur son côté gauche, en quart de finale de C1.

_

. David Luiz (4.5): Si physiquement et défensivement le mec fait parti des tauliers, son QI tactique est d’une faiblesse sans nom, surtout quand il faut jouer au poste de milieu relayeur. A vouloir être partout, il est surtout nulle part.

_

. Ramires (6): La version améliorée de Matuidi. La même envie, le même abattage au milieu, la technique en plus.

_

. Oscar (5): Pas un mauvais match pour le meneur brésilien qui provoque le pénalty en plus. Mais il n’a pas eu la possibilité de faire briller ses coéquipiers, avec des phases de jeu offensives trop basées sur le contre.

_

. Willian (5.5): Lui c’est un tout bon. Parce qu’en plus d’être techniquement au top, il a une faculté défensive et un impact physique loin d’être dégueulasse. Et pourtant c’est l’un de ses moins bons matches des dernières semaines. C’est dire.

_

. Hazard (5.5): Sur chaque accélération, il mettait 5 mètres à son adversaire direct. Il a pris une dimension physique assez balèze depuis son arrivée en Premier League qui n’est pas sans rappeler Cristiano Ronaldo à l’époque. On lui souhaite la même trajectoire de carrière.

_

. Schurrle (4): Match compliqué pour l’allemand, envoyé au charbon face aux golgoths Alex et Silva qui font chacun deux fois son poids. Forcément, son impact dans le jeu a été très limité. Remplacé à l’heure de jeu par Torres, qu’on a pas vu. Comme d’hab’.

_



Le contenu vous a plu ? Aidez-nous en cliquant ci-dessous !