Donner la parole aux artistes émergents, c’est un peu notre kif. Voilà pourquoi cette semaine l’interview concerne un mec bien de chez nous (pour peu que vous soyez auvergnats…). Jeune espoir de la scène électro, passionné et actif dans le mouvement, Don Seratanous a gentiment accordé un peu de son temps pour parler de son parcours, de lui et de ses projets en cours.

_

WTFRU: Salut Don Serata. Pour commencer, pourquoi ce nom ? 
Don Serata: Pour être plus précis, je m’appelle Florian, jeune artiste de 22 ans, originaire du Centre France.
Pour le nom de scène, il a fallu trouver assez rapidement. Je voulais un truc festif en deux mots, l’anecdote pour  « Serata » c’est que je revenais d’un séjour en Italie,  mais avec du recul j’aurais peut être pris un seul nom plus simple.

_

WTFRU: Depuis combien de temps t’es-tu lancé dans la musique et plus particulièrement dans le milieu électro?
Don Serata: Depuis toujours, je suis un passionné de musique avant tout. D’abord par une culture hip hop outre-Atlantique.  C’est à partir de 2006 que j »ai commencé à m’intéresser de près au milieu de l’électro.
Avant mon lancement, j’ai écumé beaucoup de clubs, concerts et festivals en tant que spectateur avisé.
Le côté pratique a démarré  en tant que dj courant 2009, et depuis peu, je me suis intéressé à la production musical. C’est tout frais,  j’apprends ce nouveau milieu de jour en jour. J’ai 25 morceaux environ (remix inclus) qui sont terminés et une vingtaine de projets en constructions…

_

WTFRU: Quels sont tes actualités, tes projets alors ?
Don Serata: Il y’a mon second EP « Kill Them » qui sort le 9 avril prochain sur UP4iT Records. Un titre « Disorder » pour la seconde compilation de  Coco Machete  label New Yorkais au printemps et pas mal de Free en remix et morceau original non signé à venir.
Côté projets je travaille sur pas mal de tracks Techno, mon 3eme Ep, des contest remix aussi. J’ai également fait une instru rap us et je suis à la recherche d’une voix en ce moment.
Voilà pour la production, ensuite reprendre les dates et continuer à faire tourner le podcast « Elektro Fever » avec des guest de plus en plus variés…

_

WTFRU: Tu peux expliquer le concept d’Elektro Fever un peu?
Don Serata: Elektro Fever c’est un podcast que j’ai créé en février 2010 qui regroupe mes mixtapes et des guest. Il y a des milliers d’abonnés, une écoute mondiale. En quelques  chiffres, le  top 5 des pays dans l’ordre : FRANCE / USA / ALLEMAGNE / CHINE et  PAYS BAS.

Aujourd’hui c’est 103 épisodes  qui mélangent  des styles électroniques, techno, dubstep… Dont 61 guest tel que Digitalism/ Cyberpunkers/ Autoerotique / Nt89 / Sovnger / You Killing Me / Redial….

 Son succès est dû en grande partie au classement qui durant des mois s’est placé dans le top 20 des meilleurs podcast catégories « musique » en décrochant la 4eme place et évidement aux guests reçus et le partage entre les internautes.

Pour ne pas en rester là, le podcast est diffusé  sur une célèbre web radio  « Electro Sound Radio » tous les dimanches soir de 00h/01h et toujours disponible gratuitement sur itunes le jeudi suivant.  Les playlists sont disponible sur ma page fan facebook.

Et pourquoi pas des soirées ELEKTRO FEVER un jour…

_

WTFRU: Etre auvergnat, c’est beau mais ça limite l’exposition non? Dans l’absolu tu comptes rester dans la région ou te poser sur Paris?
Don Serata: Etre auvergnat c’est super, il y’a Vulcania… Non on s’ennuie à mort ici, musicalement c’est difficile, heureusement qu’il y a internet pour le partage.
Je pense qu’on  met beaucoup plus de temps à percer que dans une grande ville, c’est certain. Il faut faire son petit bout de chemin doucement sans griller les étapes en se disant qu’avant d’en faire son métier c’est une passion.
Pour la seconde partie de la question oui, je pense vraiment à bouger en ce moment. Paris en plein centre ville je dis oui  mais financièrement on se rapproche plus de la banlieue parisienne…  Donc  pour l’instant ce sera Clermont-Ferrand.

_

WTFRU: T’as sorti quelques trucs avec Dirty Trasher, tu peux nous dire comment s’est fait la connexion?
Don Serata: Etant tous les deux de la même région et ayant la même passion, le rapprochement c’est fait assez vite. D’abord un contact par internet, quelques rencontres chez l’un ou chez l’autre, des dates ensemble, voila pour côté  connexion. Sinon ensemble ont a fait un remix de Blaster « Rude Boy » qui a plutôt bien tourné sur le web et un morceau original assez funky «With You ». Ces morceaux sont en téléchargement libre.

Don Serata & Dirty Trasher – With You

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

_

WTFRU: Sinon, quels sont tes autres potes dans le milieu?
Don Serata: Je sors plus beaucoup de mon home studio en ce moment et  je n’ai pas vraiment d’amis très proches dans le milieu. Par contre j’ai de très bon contact et même des super potes (artistes, blog, radio, labels…)  mais à distance, partage de mail, coup de fil ou rencontre lors d’une soirée,… C’est surtout un problème de situation géographique du coup.
Ah si il y a Dakik, mon bookeur et ami qui va faire la tête si je le cite pas.

_

WTFRU:Tu as participé aux rencontres électroniques de Bourges l’an dernier, bonne expérience? ça fait quoi de jouer aux côtés d’Etienne de Crécy?  
Don Serata: Très bonne expérience à Bourges, c’était au Palais d’Auron, super ambiance, un line up riche et complet, ma première grosse salle et jouer avec Etienne c’est formidable, un très bon souvenir. En 2000 je regardais  son clip Am I Wrongen boucle à la télévision sans m’imaginer un instant partager une scène avec lui 11 ans plus tard. C’est un patron de la french touch.

_

WTFRU: Quelles sont tes plus grandes influences?
Don Serata: Il y en a tellement que je n’ai pas d’artistes ou de groupes à citer directement mais plus des labels qui regroupent mes influences comme Boys Noize Records / Ed Banger / Dim Mak / Mad Decent / Turbo / Lektroluv et bien d’autres….

Par contre je vous donne mes 4 artistes du moment : Gesaffelstein / Brodinski / SCNTST et Modek

 

_

WTFRU: Quels sont tes lives qui t’ont le plus marqué? Dans quelle boite ça bouge le mieux?
Don Serata:
–  Nancy,  l’Envers Club,  un publique très réceptif et pour l’occasion un château gonflable dans le club, c’était de la folie.
Clermont Ferrand  c’était au Velvet (qui s’appelle  le 101 maintenant),  un lieu sympa et convivial pour une soirée beat me for a beat.
Vichy, Une date partagé avec Neus lors d’une soirée «Electro Soundz» en octobre dernier, c’était chaud.
Lyon  au Life City on a blindé la boîte, une grosse soirée.

Pour la boite qui bouge le mieux c’était à Lyon, les gens était survoltés mais je n’ai pas joué dans le sud encore et je pense que c’est là bas que les gens sont complètement dingue dans les clubs…

_

WTFRU: Et le meilleur live auquel tu aies assisté?
Don Serata: Dur, j’en ai fait tellement… Mais 2 many dj’s à Lyon en 2010 c’était monstrueux une track toute les  40 seconds.

Je rajoute  Justice / The Subs / Etienne De Crecy et Vitalic ce sont des lives puissant auxquels j’ai pu assister et sans oublier un super dj set de Dj Medhi en février 2011, une technique, une grande culture musical et un sourire communicatif <3. « He was somebody ».

_

WTFRU: Tu es beaucoup moins trash qu’avant, pourquoi ce changement?
Don Serata: Oui, c’est vrai,  j’ai eu ma période tras comme beaucoup de monde, l’époque des skins, private party et j’en passe, toutes ces soirées ou tu jouais du bruit pendant 1h00 mais avec le temps je me suis assagi. J’ai une ouverture d’esprit musical beaucoup plus grande et plus mélodieuse désormais.

Don Serata – Berlin

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

_

WTFRU: LE titre à passer en ce moment pour toi?
Don Serata: The Hacker – Shockwave (Gesaffelstein remix)

 

_

WTFRU: La chanson dont tu as le plus honte dans ton Ipod ?
Don Serata: Je n’ai pas les moyens de m’acheter un Ipod, l’industrie musical est en crise… Bon j’avoue The Asteroids Galaxy Tour – The Golden Age. Un truc de nana.

_

WTFRU: Les élections approchent, tu serais plus remix de Faudel ou de Yannick Noah pour le 6 mai prochain ?
Don Serata: Je ne suis pas politique du tout et sur ce choix aucun des deux. Mais j’aimerai bien remixer du Gainsbourg.

_

WTFRU: T’es contre ou «pas vraiment pour» Lana Del Rey? (question piège)
Don Serata: Tout le monde en parle, pour être honnête je n’ai pas encore écouté ce qu’elle fait. Je sais juste qu’elle à une très jolie langue sur la couverture de Tsugi Janvier en tout cas ! Ni contre, ni pas vraiment pour mais je suis pour dans d’autre projet que la musique…

_

WTFRU: Un mot pour conclure?
Don Serata: Un grand merci  aux personnes qui me soutiennent depuis le début, plein d’actualités à suivre très prochainement. Merci pour cette interview et longue vie à WhoTheFuckAreYou, un site riche et varié en actu.

_


http://www.donserata.com/

http://www.facebook.com/pages/Don-Serata/304511344456

http://soundcloud.com/donserata

https://twitter.com/DonSerata

http://don-serata.backdoorpodcasts.com/

http://www.electrosoundradio.com/
http://www.youtube.com/donseratamusic

http://www.beatport.com/artist/don-serata/218723