Le nouveau projet de Ernest Zacharevic, vu déjà ici, se passe en Malaisie, terre d’accueil pour ce jeune artiste de rue rentré très tôt dans les élites du métier. Intitulée « Art is rubbish is art » (l’art est déchet/ le déchet est art) l’exposition, ouverte jusqu’au 14 février à Penang, regroupe plusieurs œuvres produites exclusivement avec des matériaux recyclés et des peintures provenant des lieux environnant, le tout dans un ancien dépôt de bus ré-agencé pour l’occasion.

Sensible à l’impact matériel et conceptuel de l’art dans la rue, l’artiste interroge l’individu sur la nature du déchet à l’abandon, sur sa condition artistique, sa dimension sculpturale et graphique. En lui redonnant vie, il met en lumière la beauté d’un objet défiguré par le temps et interpelle le visiteur sur ce qui fait fait sens dans l’art. Est-ce le temps ? La signature de l’artiste ? Le dispositif d’exposition ? Le fait même de philosopher sur une boîte de conserve ? A la fois joueur et  respectueux de son environnement, le projet de Zacharevic produit de la beauté là ou on ne s’attend pas à en trouver.  

 

01.-IMG_5997 03.-IMG_6066 04.-IMG_6015 06.-IMG_6027 07.-IMG_6029 08.-IMG_6037 09.-IMG_6041 10.-IMG_6048 13.-IMG_6217 15.-IMG_6073 17.-IMG_6091 18.-IMG_6097 19.-IMG_6175 20.-IMG_6112 21.-IMG_6116 22.-IMG_6119 23.-IMG_6137 24.-IMG_6155 25.-IMG_6142 26.-IMG_6130 28.-IMG_6152 30.-IMG_6125 31.-IMG_6169 32.-IMG_6171 34.-IMG_6107 35.-IMG_6200 38.-IMG_6203 39.-IMG_6104 40.-IMG_6190 41.-IMG_6191 42.-IMG_6186 46.-IMG_5921 47.-IMG_5917 48.-IMG_5881 49.-IMG_5904



Le contenu vous a plu ? Aidez-nous en cliquant ci-dessous !